Posté le 22 avril 2015 - par Geoffroy Berson Geoffroy

En 2015, réinventons la démocratie

Les débuts de DemocracyOS France


« Démocratie [n.f.]: régime qui permet aux citoyens de se prononcer tous les cinq ou six ans en faveur de leurs représentants, qui ne leur demanderont ensuite pas leur avis jusqu’à la prochaine campagne électorale »

Ce terrible état des lieux est-il une fatalité?

Nous pensons que non.

La démocratie représentative telle qu’elle existe de nos jours a été un formidable moyen de s’extraire des régimes autoritaires à une époque où la technologie se limitait à l’impression et à la machine à vapeur.

Elle traverse aujourd’hui une crise profonde, et apparaît en total décalage avec le monde où nous vivons aujourd’hui, façonné par nos interactions en temps réel sur internet.

L’amélioration extraordinaire des possibilités d’information et de communication, et l’immense besoin d’un renouvellement de la légitimité démocratique nous poussent à faire un constat simple: la démocratie doit se réinventer à l’heure d’internet.

Nous vivons une époque formidable pour reprendre en main les promesses que nos régimes ont failli à remplir: représentativité de nos élites politiques, participation du plus grand nombre à la fabrique de décisions, inclusion de toutes les franges de la population, décisions prises en transparence pour l’intérêt du plus grand nombre.

En 2012, dans cette démocratie tâtonnante qu’est l’Argentine, une poignée de jeunes entrepreneurs et étudiants ont tenté d’apporter leur pierre à ce qu’ils ont senti monter comme un des débats les plus brûlants de ce début de siècle. L’application libre, gratuite et open-source DemocracyOS, qui facilite la prise de décision politique de manière collaborative, est née. Son utilisation se répand dans le monde depuis: gouvernements locaux au Mexique et à Buenos Aires, parlementaires aux États-Unis, parti politique en Espagne, communautés militantes au Brésil…

En 2015, alors que la défiance envers le « système » politique est à son paroxysme, nous pensons qu’il est temps d’utiliser cet outil en France ; et aux côtés de tout un écosystème militant pour une démocratie plus ouverte, de remettre sur la table la promesse qui est celle de notre République: le gouvernement de tous, par tous et pour tous.

Nous sommes conscients que la technologie seule n’a jamais rien résolu. Aucun parmi nous ne souhaite en finir avec cette vision que la politique est, et restera, une chose par essence humaine. Mais internet fournit aux hommes et aux femmes de tous pays une interface formidable pour transcender cet obstacle bien trop souvent utilisé pour légitimer les dérives d’un système se transformant jour après jour un peu plus en une véritable oligarchie: la distance.

Sur DemocracyOS, peu importe son éloignement géographique et symbolique des lieux de l’exercice du pouvoir: chaque citoyen peut, à égalité avec les autres, s’informer, s’exprimer sur les décisions sur le point d’être prises et réagir aux arguments de ses pairs.

Cristalliser le débat sur les décisions politiques à venir, et s’en servir de caisse de résonance de l’opinion publique à destination des détenteurs du pouvoir, grâce à notre plateforme democracyos.eu : là est notre premier objectif.

Le second est de promouvoir, partout où le besoin peut se faire sentir, l’utilisation d’un telle plateforme, simple d’utilisation et entièrement libre d’exploitation et de modifications, pour répandre autant que possible une pratique qui nous semble naturelle mais peine encore à émerger: la démocratie participative.

Êtes-vous prêts à nous rejoindre dans cette lutte?





Blog > En 2015, réinventons la démocratie




Focus sur les cas d'usages : la consultation d'Opé2017

Geoffroy Juliet Evrard
10 juillet 2017

DemocracyOS France : what’s on ?

Juliet Caroline Corbal
15 juin 2017