Posté le 25 mai 2017 - par Juliet Evrard Juliet

(W)E-DEMOCRACY : les gouvernements vont-ils survivre à l'ère digitale ?


Le constat d’un modèle démocratique à bout de souffle :

Pour les systèmes démocratiques européens, la situation est désastreuse. Selon les derniers chiffres ahurissants de l’Eurobaromètre, 54% des citoyen-ne-s européen-ne-s pensent que leur voix ne compte pas dans l’Union Européenne. Le nombre de d’eurodéputé-e-s eurosceptiques est en hausse croissante. Les élections européennes de 2009 et de 2014 montrent d’ailleurs les taux de participation les plus bas jamais enregistrés.

En 2014, la Belgique, où le vote est obligatoire, se mobilise à 90%, tandis qu’en Slovaquie ou en République Tchèque la participation est en chute libre avec respectivement 87% et 80,5% d’abstention enregistrée.

L’abstentionnisme, qu’il soit apolitique ou fruit d’une revendication critique, demeure l’expression d’un refus du modèle actuel de démocratie. Face à l’opacité grandissante des décisions politiques qui achève de rompre le lien entre les élu-e-s et les électeurs-rices, le renouveau démocratique n’a que trop tardé.

Réagir face à l’érosion démocratique

Le développement des outils numériques et l’implantation du digital dans nos sociétés permettent l’émergence d’initiatives citoyennes concernées par la question. Capables d’influencer, de débattre voir de co-créer des décisions politiques, nombreuses sont les plateformes citoyennes et participatives qui s’emparent des innovations digitales pour tenter de renforcer la démocratie. (W)E-Democracy invite différent-e-s acteur-rice-s de ces initiatives à échanger sur le potentiel de cette vague numérique et s’interroger sur l’avenir des gouvernements européens.

Caroline Corbal, présidente de DemocracyOS, interviendra sur les enjeux des “digital communs”, biens communs numériques en matière de participation citoyenne. L’objectif de cette conférence est de défendre une vision ouverte et inclusive des civic tech. Ces technologies au service des citoyen-ne-s ne cessent de foisonner, proposant aux citoyen-ne-s, aux institutions, aux villes, aux collectifs formels et informels, une myriade d’outils. Pourtant, ces outils ne sont pas encore massivement utilisés, et demeurent souvent inconnus d’une large partie du public. Si de plus en plus d’acteurs s’en saisissent, le constat est toutefois clair : les civic tech sont encore trop peu utilisées, car trop de citoyen-ne-s n’ont pas encore confiance dans ces démarches.

Nous sommes convaincu-e-s que se limiter à fournir un outil participatif est loin d’être suffisant : il est impératif de les accompagner d’une réflexion sur la méthodologie et les valeurs qui doivent être associées aux démarches de participation en ligne, pour qu’elles répondent concrètement aux enjeux de collaboration, de transparence, d’ouverture, qui fondent “l’open gov”.

Ainsi, DemocracyOS se positionne clairement en faveur du développement d’une véritable logique de biens communs numériques, ressources communes partagées au service du renouveau démocratique.

Pour développer concrètement ces communs numériques de la participation, nous devons adresser plusieurs défis : la coopération entre les initiatives, le logiciel libre comme pré-requis technique et juridique, l’ouverture des données collectées comme gage de sincérité, l’éducation et la formation à ces nouvelles formes de participation.

DemocracyOS est un projet ouvert et collaboratif, librement accessible pour tout citoyen désireux de l’utiliser, la modifier, l’adapter selon ses besoins. Née en Argentine en 2012, la plateforme n’a depuis cessé de se développer dans le monde entier. Elle est désormais disponible en 18 langues et a été utilisée dans une dizaine de pays par plus de 30 institutions officielles.

Au programme :

13:00 Introduction (Dirk Holemans)

13:20 Young Europeans fighting surveillance (Lea Caillere)

13:40 Citizen rights in a digital era (Lina Dencik)

14:25 Digital participation: CitizenLab (Wietse Van Ransbeeck)

Digital commons: DemocracyOS (Caroline Corbal)

15:20 break

15:35 E-democratic cities: Decidim Barcelona (Xabier E. Barandiaran and Arnau Monterde)

16:20 Digital parties - closing panel (Dóra Björt Guðjónsdóttir and Imade Annouri)

17:00 closing drink

Événement organisé par Green European Foundation avec le support d’Oikos et le support financier du Parlement Européen. Enregistrement live par la Fondation Ecologique à Paris, CDN à Belgrade, et la Fundacia Strefa Zieleni à Varsovie.





Blog > (W)E-DEMOCRACY : les gouvernements vont-ils survivre à l'ère digitale ?




Focus sur les cas d'usages : la consultation d'Opé2017

Juliet Juliet Evrard
10 juillet 2017

DemocracyOS France : what’s on ?

Juliet Caroline Corbal
15 juin 2017