Création de l’association DemocracyOS France

By 2 janvier 2015

Le code du logiciel DemocracyOS étant ouvert à tous et modifiable par tout un chacun (open source), son utilisation s’étend rapidement à l’international et l’outil se trouve amélioré au fil de celle-ci par les associations et gouvernants qui le prennent en main, chacun pour leurs besoins propres. et améliorent ensemble son code et l’outil se perfectionne par des associations militantes ou même par les gouvernants eux-mêmes, et cela dans plus d’une dizaine de pays. On peut à cet égard citer comme exemples le parti Guanyem Barcelona qui s’en est servi pour définir participativement son code éthique pour les élections, ou l’organisme I-Watch qui a mis en  place une grande consultation afin de co-écrire la nouvelle constitution tunisienne avec les citoyens.

Virgile Deville, qui a participé aux premières heures du mouvement en Argentine, crée alors l’association DemocracyOS France. Celle-ci se se rend d’abord visible auprès d’un large public en lançant elle-même des consultations concernant des projets de loi débattus à l’assemblée, notamment concernant la réforme des collèges et la loi renseignement, avant d’ensuite proposer davantage une aide technique et stratégique auprès des organismes souhaitant installer une instance du logiciel.